LSD – La série documentaire

Vous êtes vous déjà demandé comment et à quel point vous pouviez être surveillé par votre navigation sur internet ? Moi, oui. Et ces 4 épisodes de La Série Documentaire m’ont fait prendre conscience que je suis loin d’être la meilleure élève de la classe en matière de sécurité numérique. Ma vie privée ? Je l’ai étalée bien trop tôt sur internet. Enfance derrière un ordinateur connecté à Internet, je dois certainement faire crier le Boomer derrière son écran, hurlant au scandale et au « mais que faisaient les parents ?!! ».

Et bien, justement, mes parents étaient les premiers à me mettre derrière l’ordinateur. Parce que là où les enfants de mon âge trainaient les pieds dans des magasins de jouet, je passais de (trop) longs moments à former les meilleures armées sur Age of Empire. Pour la faire courte : mes parents avaient un magasin d’informatique, et par mon plus grand bonheur, nous habitions juste au dessus de la boutique. Je ne vous raconte pas mes dimanches passés dans la boutique à avoir le droit d’utiliser L’ORDINATEUR !

Mais ça c’est bien joli et mignon, vous me direz, mais ça n’explique pas du tout le lien avec cette série documentaire. Et bien si. J’aimerai tant que les enfants et adolescents d’aujourd’hui fassent attention à ce qu’ils postent sur le net et sur les réseau sociaux. J’ai pris conscience, là, en septembre, que je n’ai jamais fait trop attention à mon empreinte internet. La preuve, en quelques clics et recherches je suis tombée sur un vieux Skyblog (la honte), sur une vieille page Copain d’Avant (pourtant, je n’ai pas 40 mais bien 27 ans) et des comptes sur des jeux en ligne.

Alors oui, cette écoute de quelques heures m’aura permis de me dire « Audrey, va chercher tes données, demande des suppressions de compte, vide moi tout ça ». Parce que moi, ou des potes tombent sur de vieilles photos rigolotes et autres gif, je m’en fout un peu. Mais si je peux, et s’ils peuvent tomber dessus, n’importe qui aussi.

À l’ère de la surveillance numérique, un programme France Culture en 4 épisodes pour LSD.