Protections périodiques

Nota : cet article est une réutilisation d’une chronique de podcast que vous trouverez en lien de bas de page. Il a été réécrit pour le web. Bonne lecture !

Oh quel grand moment quand arrivent tes règles.. Mais aussi, quelle plaie de choisir sa protection menstruelle de prédilection ! Alors même que nous nous retrouvons avec du sang dans la culotte, il est déjà question de “tampons” ou de “serviettes”, les deux grandes rivales. Alors qu’on imagine un choix simple entre deux solutions, voilà que pointe la “cup”, plus récente à faire parler d’elle. Mais comment choisir de qui de quoi qu’est-ce qui me tombe dessus ?

Nous avons plus ou moins tous et toutes commencées avec les fameuses “serviettes”. Des espèces de mini couches à coller dans le fond de la culotte, on a vu plus confortable et plus discret. Pourtant, elles restent au top des ventes depuis beaucoup d’années grâce à leur position N°1 dans les supermarchés et dans nos publicités TV. Le retour de la “serviette lavable”  avec motifs pop et jolis coloris en fait une alternative plutôt écolo et sans produits chimiques qui te râpent le frifri. Pour aller encore plus loin, il existe même aujourd’hui des “culottes de règles” avec un genre de serviette éponge intégré, lavable, qui peuvent dépanner les personnes ne souhaitant pas insérer quelque chose dans leur vagin !

Ado, je suis passée aux fameux tampons. Plus libre et discret que la serviette, je me sentais aussi bien plus à l’aise dans la journée et j’avais bien moins peur de l’affreuse fuite que toute personne menstruée redoute. Malheureusement, les tampons, aussi pratique qu’ils puissent être, restent blindés de produits chimiques. Mettre dans mon vagin un truc dont j’ignore la composition : non merci ! J’ai donc, encore une fois, voulu tester autre chose.

Je suis donc passée à la cup ! “Une merveille tu vas voir” c’est ce qu’une copine m’avait vendu. En effet, je n’ai pas été déçue. La cup valide pas mal de points que je recherchais : facile à nettoyer, pas de déchet tous les mois, une compo clean, une économie sur le long terme. Forcément, j’ai été séduite ! Pour la nettoyer, une simple stérilisation à l’eau bouillante et hop, ta cup peut repartir pour un tour ! Au début, j’avais évidemment peur des fuites et il m’a fallu deux cups pour en trouver une “à ma taille” mais je ne regrette rien !

Enfin, s’il en reste une que je n’ai pas testé dans mon parcours, on peut parler de l’éponge interne. Comme son nom l’indique, cette petite éponge absorbe le sang menstruel de la même façon que le tampon, avec la différence qu’elle ne contient (normalement) pas de produit chimique. Pour autant, mis à part avoir les mêmes avantages de discrétion que le tampon, je ne pourrai vous donner un avis d’utilisatrice car elles me semblent être les moins faciles à trouver dans le commerce !